Transformateur de tension triphasé

Transformateur de tension triphasé

PRINCIPE DU TRANSFORMATEUR
Le transformateur est composé d’un enroulement dit primaire et d’un enroulement dit secondaire.
Un générateur variable connecté à l’enroulement primaire provoque un courant circulant dans les spires de cet enroulement, ce qui crée un champ magnétique variable dans le temps. Ce champ magnétique, canalisé par un noyau ferromagnétique, traverse l’enroulement secondaire. Ainsi, chaque spire de l’enroulement secondaire crée à son tour une nouvelle tension induite (force contre-électromotrice). Ce circuit secondaire permet alors de fournir à nouveau une tension et une puissance donnée. Le transfert de l’énergie électrique du circuit primaire au circuit secondaire est ainsi réalisé grâce à l’énergie magnétique, ce qui permet « d’isoler » électriquement ce circuit secondaire. Le changement de tension est lié au rapport du nombre de spires des enroulements secondaire et primaire. L’isolement est schématisé par l’espace entre circuit primaire et secondaire, et sur le schéma ci-dessous, par l’espace entre les enroulements et le corps magnétique.

L’isolement
L’isolement exige une séparation physique entre circuit primaire et circuit secondaire, ce qui sera réalisé par des composants isolants et/ou une distance dans l’air entre éléments conducteurs, et entre éléments conducteurs et les masses. Cette fonction permet la protection des personnes contre les contacts indirects :
La puissance électrique mise à disposition dans les bâtiments a toujours un de ses pôles qui est relié à la terre (le neutre). Ainsi, en régime TT par exemple, si une phase touche accidentellement des parties conductrices accessibles (corps de machine), tout contact avec cette partie métallique va offrir un bouclage possible avec la terre en traversant le corps, et devient alors dangereuse → L’utilisation d’interrupteurs ou disjoncteurs différentiels est
alors obligatoire.

Description